Un enseignement rare inestimable

russe-1a.jpg
Plusieurs décennies avant les Européens et les Américains, les Russes ont été les premiers non-chinois à s’initier au kungfu wushu, au qigong et aux thérapies énergétiques de Chine.

DES ENSEIGNEMENTS RADICALEMENT TANSFORMÉS
Ces enseignements sont d’autant plus importants qu’ils concernent des traditions chinoises qui seront radicalement transformées à partir des années 1960. Sous l’impulsion du nouveau gouvernement communiste chinois de Mao, le kungfu wushu est devenu un sport, le qigong est devenu une mise-en-forme et les techniques d’explorations énergétiques sont devenues thérapeutiques.

LA MÉMOIRE DES ANCIENNES TRADITIONS
Les Russes ont d’abord été les témoins privilégiés de ces traditions puis sont devenus une mémoire importante de ce que ces traditions comportaient avant leur modernisation. Ces mémoires sont encore vivantes en Russie ainsi que chez quelques rares Chinois.
LES LIENS SINO-SOVIÉTIQUES

Dans l’histoire moderne, la Russie a été le premier pays à tisser des liens étroits avec la Chine. Les relations entre la Chine et la Russie commencent formellement en 1618 lorsque Ivan Petlin, sous le Tsarat de Russie, est reçu à la cour l’impériale chinoise en tant que représentant.

Ces relations amicales prennent un nouvel essor le 14 août 1945 avec la signature d’un accord entre Joseph Staline et Tchang Kaï-chek, puis le 1er octobre 1949 avec la reconnaissance de la République populaire de Chine de Mao par l’URSS et enfin le 14 février 1950 avec les accords ferroviaires et financiers et un traité d’amitié.

Durant plusieurs décennies, les échanges Sino-Soviétiques sont très important, juisqu’à ce que l’URSS refuse la bombe atomique à la Chine le 20 juin 1959 et que le XXIIe congrès du Parti Communiste Soviétique officialise l’opposition Chine-URSS en octobre 1961.

Durant ces années de proximité avec la Chine plusieurs traditions chinoises dont kungfu wushu, le qigong fet des techniques énergétiques font leur entrée en Russie. Certains qigong chinois sont même utilisés pour la mise-en-forme des soldats soviétiques, certains kungfu sont intégrés à des techniques de combat russes plusieurs pratiques énergétiques sont influencées par les techniques énergétiques chinoises.

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Relations_entre_la_Chine_et_la_Russie
UNE QUASI EXCLUSIVITÉ
De par leurs nombreux déplacements occasionnés par leur carrière militaire en Chine avant 1960, Fedin Igor Nikolayevitch et Boris Ivanovitch sont au nombre de ceux qui seront initiés à des versions chinoises anciennes du kungfu wushu, du qigong et des techniques énergétiques.

Grâce à des contacts privilégiés, notre école a reçu la visite de ces deux professeurs émérites et d’un enseignement rare inestimable. Durant presque 8 mois, ils nous ont révélé des pratiques aujourd’hui presque oubliées dans la Chine même qui les a vu naître. Ayant eu peu d’élèves leur seule sortie hors de la Russie constitue un événement d’une grande importance.

Pour eux, il s’agissait de transmettre des techniques très avancées pour éviter qu’elles ne disparaissent avec eux et pour nous, il s’agissait de l’occasion unique d’un perfectionnement très avancé et quasi exclusif.

Nous les remercions de leur confiance dans nos capacités à assimiler et relayer ces trésors inestimables.

russe-1a.jpg russe2a.jpg
Petrov et Fedin tel que vu par Catherine.
Leur croyance leur interdisant de se faire photographier, ils ont gracieusement accepter que nous utilisions les dessins de Catherine, fille d’une professeur de notre école que nous remercions.