Le chant de l'INCONCEVABLE (concert et atelier)


Bernard Dubreuil s’installe dans la « posture du cavalier » du Taïjiquan. Il met en œuvre les techniques du Taïjiquan comme celles de la respiration, de la détente, du Qi et du Dantian, il ouvre la bouche, il émet un chant indescriptible, c’est alors que se déploie… le chant de l’INCONCEVABLE.
Le monde est INCONCEVABLE. Impossible d’en démonter les constructions fabuleuses. Impossible d’en extirper les rouages prodigieux. Nous ne pouvons que laisser ses chants indescriptibles nous traverser.
________________________________________________________
Les vibrations sonores indescriptibles nous touchent, réveillent la joie, celle qui surgit de nulle part, celle qui explose de toutes ses couleurs en nous traversant.

Bernard vous propose un CONCERT et un ATELIER.

CONCERT avec Bernard Dubreuil
À l’École de Taïjiquan Gilles Thibault, 5800 St-Denis, suite 403 (Métro Rosemont)
Samedi soir, le 21 février 2009 à 20h, 20$, payable à la porte

Bernard Dubreuil vous entraîne dans ses découvertes et vous explique le CHANTSU. Au programme : Chants harmoniques et chants tibétains, contes, jeux, didgéridoo, tam-tam, guimbarde, cymbales tibétaines… et massage sur chaise !

Plus de détails sur Bernard Dubreuil, le CHANTSU et le concert.

ATELIER CHANTSU avec Bernard Dubreuil
À l’École de Taïjiquan Gilles Thibault, 5800 St-Denis, suite 403 (Métro Rosemont)
Dimanche le 22 février 2009, 100$, RSVP

Bernard Dubreuil vous apprend les bases du Chantsu. C’est une approche massothérapeutique préventive et curative qu’il a personnellement développée. Avec le Chantsu, chacun peut apprendre à se donner et à donner à autrui des massages qui font appel à la respiration, aux pressions, à la perception de l’énergie et… aux sons de la voix.

Plus de détails sur Bernard Dubreuil, le CHANTSU et l’atelier.



Le CHANT HARMONIQUE
Le chant de l’INCONCEVABLE est mieux connu sous le nom de CHANT HARMONIQUE

Le chant harmonique, (ou chant diphonique, ou chant de gorge) est une technique de chant permettant de produire plusieurs sons à la fois, et donc, de faire du chant polyphonique au moyen d’une seule voix. Un bourdon grave est produit avec la gorge tandis que des harmoniques aigües sont produites simultanément par résonance. Les pasteurs nomades de Mongolie et de la République de Touva, les moines des monastères de Gyütö ou de Drepung Loseling, les femmes du peuple Xhosa en Afrique du Sud pratiquent cette technique vocale étonnante.

Vous pouvez entendre l’étonnant chant harmonique aux liens suivants : http://musique.ac-rouen.fr/IMG/mp3/diphonisme20sec.mp3
http://tarbagan.net/nodo/AU/saga2.au
http://khoomei.com/videos/LyoshaSygyt.mov

Vous pouvez aussi en apprendre plus sur le chant harmonique, grâce à Trân Quan Hai, un des professeur de Bernard, au lien suivant :
http://www.buddhaline.net/article.php3?id_article=418