La fleur de prunier - célébrer la résilience


En Chine, la fleur de prunier (mei-hua) est un symbole particulièrement évocateur.
La fleur de prunier est la fleur de l’hiver, annonciatrice du printemps.

Son motif est souvent associé à la craquelure de la glace. Le prunier est le premier arbre à fleurir dans l’année, avant même que ses feuilles se soient développées et même sous la neige. On dit que sa floraison est d’autant plus belle que la plante a subi les rigueurs de l’hiver.

La fleur de prunier est toujours repré­sentée avec cinq pétales et fut choisie en 1911 comme la fleur nationale de la ré­publique de Chine (aujourd’hui Taïwan). Les cinq pétales, exactement comme les cinq couleurs du premier drapeau de la république chinoise, symbolisent les cinq peuples de la Chine: les Chinois Han, les Mongols, les Mandchous, les Mahométans et les Tibétains.
Le printemps du naturel...
Une représentation de notre résilience.

Les cinq pétales représentent aussi les cinq éléments du Taïjiquan. La fleur de prunier est quelquefois utilisée pour symboliser l’Alchimie taoïste. et elle fait alors référence aux cinq éléments du Taïjiquan. Elle fait aussi référence à la persévérance requise dans la démarche du Taïjiquan et à la fin de "l’hiver" de l’être humain, quand "le printemps" du naturel le touche, l’enveloppe dans ses pétales accueillants. C’est une représentation de notre résilience.

Les légendes chinoises disent que les Immortels taoïstes se nourrissent de fleurs de prunier et Lao-Tseu serait né au pied d’un prunier.
La fleur de prunier est la fleur de l’harmonie et de l’espoir.
La disposition resserrée des cinq pétales de la fleur de prunier symbolisent l’harmonie, l’unité des différentes parties de notre corps, des êtres humains entre eux et de tout ce qui existe.

Cette floraison, à la fin de l’hiver, dans le grand froid et la neige abondante, une floraison qui revient chaque année, infailliblement, évoque la force de la vie, l’espoir, la vaillance, la ténacité, la continuité, la santé et la longévité.

La fleur de prunier représente aussi la retenue et la simplicité. En effet, elle fleurit et donne à voir sa beauté pendant que les autres fleurs se préparent, puis elle leur laisse la place dès que celles-cio apparaissent. Son travail est alors achevé.

Le président Mao a écrit un célèbre poème sur les fleurs de prunier, et plusieurs de femmes chinoises se prénomment aujourd’hui « Fleur de Prunier »… De tout temps, la fleur de prunier a inspiré les musiciens, les peintres et les poètes. Ainsi, l’expression aller " fouler la neige à la recherche de la fleur de prunier " signifie être à la recherche d’un sujet d’inspiration.

Il y a 1 800 ans, à l’époque Song, Tchong Jen écrivait dans son Traité de la peinture du prunier, qu’il fallait considérer le prunier comme un symbole de l’univers dont il était en quelque sorte le modèle réduit.

Pour exprimer un souhait de bonheur ou de plaisir, on mêle les fleurs de prunier aux fleurs de pêcher.
En écoutant la cithare

Qui donc, assis sur ce rocher
fait sonner la cithare à sept cordes?
La cascade se précipite dans la vallée,
une brise pure se lève de la forêt.
Cette mélodie du fond des âges
pacifie les tourments de mon coeur.
La musique s’achève, je me retourne,
le parfum des pruniers en fleurs envahit la colline.
Zi Ru
"... La fleur de prunier éclôt si tôt !
Elle seule pressent le printemps.
Recevant le soleil, elle déploie de l’or ;
Mêlée à la neige, elle se couvre d’argent.
Ses pétales en demi-chute volent en air,
Son parfum est transporté très loin par le vent...

Xiao Gang, l’Empereur Janwen des Liang (Régnant 550-552 J.-C.)

Chine - Fleur de prunier
Une chanson sur le printemps et sur les fleurs de prunier.