Le Taïjiquan (Tai Chi) est comme une maison

Une maison est faite d’une fondation, de structures, de portes et de fenêtres, de plomberie, électricité, chauffage, décoration, ameublement et d’un habitant. Il en est de même du Taïjiquan...

La détente est la fondation
À la base d’une maison, il y a la fondation, c’est la détente. Sans elle, le Taïjiquan, comme la maison n’existe pas. Il faut l’installer en premier. Sans elle, les autres éléments de la maison et du Taïjiquan ne peuvent tenir.

Les postures et les formes sont les structures
Une fois la fondation en place, les structures de la maison peuvent être installées. Il faut des planchers des plafonds, des murs, des excaliers. De même, dans le Taïjiquan, il faut des postures et des formes.

La respiration est portes et fenêtres
Une maison doit avoir des ouvertures, portes et fenêtres sont essentiels pour accéder et habiter la maison. Sans les ouvertures de la respiration le Taïjiquan n’existe pas.

La gymnastique est plomberie, électricité, chauffage, finition, décoration, ameublement
La maison est plus qu’une boîte avec des ouvertures qui repose sur une fondation. Sans tout ce qui compose son intérieur, une maison n’en est pas une. Dans le Taïjiquan, il faut du mouvement, de la musculation et des assouplissements. Ce sont eux qui meublent les postures et les formes.

Le Qi est l’habitant de la maison
Aussi complète semble-t-elle, une maison ne sera jamais vraiment une maison sans un habitant. De même, le Qi qui habite le Taïjiquan en est l’essentiel.



Imprimer l'article