Retour sur le Grand Stage Hiver 2018 - Enchantement



Notre Grand Stage Hiver 2018 se terminait dimanche dernier.

La magie de l’enchantement nous a accompagné lors de notre Grand Stage.

L’enchantement d’un cours peut nous transporter telle une brise légère,
l’enchantement d’un Grand Stage peut facilement emporter tel un déferlement.




L’enchantement

Le trait marquant de notre Grand Stage, de tous nos Grands Stages, est l’enchantement. Il y a maintenant de nombreuses années quand, élève, je participais à un Grand Stage, j’éprouvais ce sentiment de l’illimité et de l’éternité. Vous souvenez-vous de ce nous envahissait au début des vacances d’été, à l’époque de l’école primaire ? Le premier jour des vacances d’été marquait l’entrée dans le pays enchanté, un espace et un temps sans limite et sans fin. Avez-vous des souvenirs d’avant l’école primaire, quand l’enchantement était roi ?

L’enchantement d’un cours peut nous transporter telle une brise légère,
l’enchantement d’un Grand Stage peut facilement emporter tel un déferlement.


Dans les années 90, au début de mon apprentissage, lors des Grands Stages auxquels je participais à titre d’élève, j’entrais dans un pays enchanté. Plus tard et jusqu’à aujourd’hui, lors d’un Grand Stage, c’est toujours et encore pour moi l’entrée dans un pays enchanté. Pour tout dire, à l’époque, les cours dont j’étais élève m’enchantaient et maintenant, les cours que je donnent depuis environ 25 ans m’enchantent tout autant. Mais tandis que l’enchantement d’un cours peut nous transporter telle une brise légère, l’enchantement d’un Grand Stage, à cause de sa durée et de l’intensité qui s’en dégage, peut facilement emporter tel un déferlement.

Le professeur ne récite pas une leçon.


Malgré le fait que le thème d’un Grand Stage a déjà été traité, il semble à chaque fois nouveau. Il semble nouveau parce qu’il est nouveau. Il est nouveau parce que le professeur ne récite pas une leçon. Le professeur donc déclenche une suite d’événement relié au programme prévu. Son expérience lui permet de se laisse guidé par le fil invisible que les artistes appelle « inspiration » et que l’on peut tout simplement appeler « le chemin de ce qui arrive ». Les chinois le définissent solennellement par « Dao », la source de tout ce qui existe. D’un cours à l’autre, d’un stage à l’autre, le professeur qui suit le fil invisible apporte toujours du nouveau, même s’il enseigne la même chose et bien que tout ceci ne s’explique pas très bien.

Les stagiaires ont été unanimes.


Les stagiaires qui avaient déjà fait le qigong du Rein ont été unanime pour reconnaître l’absolu nouveauté qui leur a été proposé, ce qui permet d’écarter que cette nouveauté ne soit qu’une lubie du professeur. En effet, cette année, comme à chaque année, les techniques du qigong du Rein ont été revisitées d’une façon tout à fait originale.

La nouveauté des techniques

Il y a eu d’abord les trois incontournables : la Feuille pliée, le Tire-bouchon et le Sphinx. Ils ont été abordées sous des angles nouveaux.

Les techniques de la respiration et de la détente du Rein ont d’abord été intégrées avec bonheur aux trois incontournables grâce à des préparations inédites au sol et debout. Ensuite elles ont été incorporées dans certains exercices de qigong du Liangong, dans la forme des 11 Postures, dans la forme de Maredret, dans la forme des 24 Postures et même dans quelques manœuvres de la forme des 6 Postures.

Les jeux du Qi et du Dantian ont été abordés grâce aux mains et à la bulle de façon singulière.

Les points réflexes de la main, du pied et de l’épaule du Rein ont été explorés de façon inattendue.

En y ajoutant des détails pertinents, certaines techniques utilisées dans la plupart des cours hebdomadaires ont été redécouvertes, tel « tourner les genoux », la « détente du bassin », « battre des bras », « respirer à deux temps », « respirer à trois temps », « respirer à quatre temps ». etc.

Finalement, la grande technique du son de santé du Rein a été détaillé à un degré inégalé. Certaines préparations du dos ainsi que les préparations sonores et vibratoires ont contribué au renouveau.

Un Grand Stage mémorable

Avec cet afflux de nouveauté et grâce à la participation enthousiaste et intense des stagiaires, le Grand Stage s’inscrit tel un enchantement mémorable de plus dans la chronologie de nos Grands Stages d’hiver et d’été qui sont offerts sans interruption depuis maintenant plus de 25 ans.

Merci à tous ! À la prochaine !


Un Grand Merci à chacun des participants !
Rendez-vous à notre prochain Grand Stage, celui de l’été prochain.

_________________________________________

L’art et l’enchantement

Toutes les formes d’art, que ce soit le taïjiquan, la peinture, la musique, la chanson ou autre peuvent libérer l’enchantement.

L’art est enchantement.

Ouvrez les hauts-parleurs,
Assoyez-vous confortablement
et laissez l’enchantement
vous prendre...


L’enchantement, par Vincent van Gogh

Voir le monde enchanté par Vincent van Gogh en visionnant une grande partie de son œuvre qui est immense. Van Gogh a produit plus de 2 000 œuvres d’art dont environ 900 tableaux et 1 100 dessins.

Retrouvez l’illimité et l’infini. Impressionnant et touchant...

https://youtu.be/YBMGVu6GTDw

Et il avait raison, Van Gogh, on peut vivre pour l’infini, ne se satisfaire que d’infini.
Antonin Artaud


L’enchantement, par Jean Ferrat

Raconte-moi la mer
dis-moi le goût des algues
et le bleu et le vert
qui dansent sur les vagues

Jean Ferrat, Raconte-moi la mer

https://youtu.be/6J3fpZfPpwU



 












Vincent van Gogh

La Nuit étoilée