Retour sur la 26e edition de nos Grands Stages d'été

 


La 26e édition de nos Grands Stages d’été vient de se terminer.

Voici quelques commentaires sur son déroulement.



 

 

LES STAGIAIRES

Soulignons que l’enthousiasme et une bonne chimie était au rendez-vous. Un groupe de 12 stagiaires à Montréal et de 19 stagiaires à Orford Musique ont joué le jeu pour aborder un programme ambitieux qui a été complété grâce à la bonne humeur et à une bonne implication de tous. Merci à chacun des participant(e)s.

 

L’APPROCHE

Le grand intérêt du Grand Stage est de permettre l’apprentissage par immersion. L’immersion en Taïjiquan, à l’instar de l’immersion pour l’apprentissage d’une langue étrangère, s’avère nettement supérieure au cours hebdomadaire, bien que ce dernier ait son lot d’avantage.

   L’immersion est de loin l’apprentissage le plus complet.

L’objectif premier du Grand Stage était de se familiariser avec les Treize Constituants de l’Art du Cœur qui ont inspirés le taïjiquan, le qigong et le gongfu enseignés à notre école. Ce qui a été fait implicitement grâce aux détours de multiples techniques et explicitement grâce à la forme de Maredret. L’apprentissage implicite en immersion est la combinaison la plus avantageuse.

   Grâce à l’immersion, il a été possible d’aborder certaines techniques très avancées.

Certaines techniques se prêtent plus à l’immersion. C’est le cas du Qigong de l’Arbre et du Qigong du Soleil, mais il y en a bien d’autres. Il existe une grande brochette de techniques qui ont moins de « panache » mais qui sont souvent très avancées et le Grand Stage est un lieu naturel pour cet apprentissage.

   Grands Stages et cours hebdomadaires
   se complètent et s’enrichissent mutuellement.

Les techniques de nos Grands Stages viennent donc compléter et enrichir celles de nos cours hebdomadaires (taijiquan, qigong et gongfu), lesquelles, à leur tour, viennent compléter et enrichir les techniques de nos Grands Stages. Un enrichissement mutuel presque incontournable.


LES TECHNIQUES

Voici les techniques utilisées lors de nos Grand Stages de l’été 2017.

  • Le Qigong de l’Arbre avec :

    • Les 8 grandes étapes : la préparation, la sélection, l’approche, la prise de contact, l’échange, la perte de contact, l’éloignement et l’épilogue

    • Les trois grandes techniques : la voile triangulaire, la voile rectangulaire et la grande voile

    • Les liens étroits avec la forme des 11 Postures

    • Les liens étroits avec le Qigong du Soleil

  • Le Qigong du Soleil

  • La forme des 13 Postures primitives

  • La forme de Maredret

  • Le Qigong du son de santé du poumon

  • Le Qigong du Triple réchauffeur

  • Le Qigong du système digestif

  • Le Micro-taïjiquan

  • Le Qigong du Tuishou

  • Certains automassages

  • La détente par le lourd, le chaud, le cœur, le pouls, la respiration et le Dantian

  • La détente détaillée du visage

  • La détente du corps en deux parties

  • La respiration endonasale, thoracique, abdominale, sub-ombilicale, du Repère avant et celle du Dantian.

  • La technique des ventouses

  • La technique des deux étages

  • La recherche du Dantian avec la respiration

  • L’identification au Dantian

  • La recherche du Qi dans les mains et dans les bras

  • Le circuit du Qi dans les bras

  • La préparation au vide mental

  • La préparation au vide des sens

  • La préparation à l’espace illimité

  • L’illustration rapide des Treize Constituants de l’Art du Cœur grâce à la forme de Maredret.

     

ORFORD MUSIQUE

Nous avions déjà fait l’expérience de Grands Stages à Orford Musique, qui à l’époque s’appelait Centre d’art Orford, en 2000, 2007, 2008, 2009 et 2010. Atouts majeurs, comme par le passé, accueil, affabilité, empressement, efficacité et professionnalisme étaient au rendez-vous à tous les niveaux de l’équipe d’Orford Musique.

Malgré quelques détails mineurs rapidement corrigés, les installations sont d’un niveau supérieur. Les chambres et les chalets rustiques du refuge offraient un confort des plus acceptables à des tarifs avantageux. La cafétéria, le bistro et la cuisine communautaire complétaient adéquatement l’hébergement. La salle G du pavillon l’Homme et la Musique offrait un abris spacieux adéquat et les terrains tout autours proposaient un grande sélection d’arbres dont certains centenaires.

Le pavillon l’Homme et la Musique de Orford Musique est à la fois un édifice confortable et fonctionnel mais aussi un vestige de l’Exposition universelle de Montréal en 1967. En effet, le Pavillon des Jeunesses musicales du Canada situé à la Cité du Havre de l’expo 67 a été déménagé à orford Musique après l’exposition.

     

Expo 67, photo archivesdemontreal.com                                               Orford Musique, photo Marie-Josée Villeneuve

 

PARC OUTREMONT

Bien que nous étions en ville avec ce que cela implique de circulation automobile et d’achalandage par de belles journées d’été, bien qu’il fallait se déplacer entre notre local et le parc Outremont, ce dernier s’est avéré une location de choix pour nos activités.

 

 

LE QIGONG DE L’ARBRE

Les 8 étapes du Qigong de l’Arbre à Orford Musique :

La préparation, la sélection, l’approche, la prise de contact, l’échange, la perte de contact, l’éloignement et l’épilogue.

 

1) LA PRÉPARATION

Salon G (notre salle) et un des espaces extérieurs.

 

2) LA SÉLECTION DE L’ARBRE

De gauche à droite : le Grand-père (le plus ancien des arbres géants), les oncles (deux arbres géants), la famille (groupe d’arbres géants).

 

3) L’APPROCHE DE L’ARBRE


 

4) LA PRISE DE CONTACT AVEC L’ARBRE

 

5) L’ÉCHANGE AVEC L’ARBRE

De gauche à droite : échange debout de face, debout de dos, couché

 

6) LA PERTE DE CONTACT AVEC L’ARBRE

 

7) L’ÉLOIGNEMENT DE L’ARBRE

 

8) L’ÉPILOGUE


Crédits photos : Louise Surprenant