La pratique d'une activité physique est une richesse



La pratique d’un sport dans le sens d’une activité physique est une richesse supplémentaire pour ceux qui acceptent de s’impliquer dans un effort personnel.
Voici ce que le Dr. Jacques Liron explique dans son livre Médecin Malgré Tout.

Voici ce qu’il raconte aussi :


Le choix d’un sport (activité physique) ne doit pas être un effet de mode, mais de goût.

Les sports de performance sont à distinguer des sports de loisir et de santé. Je n’ai jamais conseillé l’aérobie, le stretching, le culturisme et les autres défoulements plutôt frelatés qui ont lieu dans des salles confinées.

Par contre, respectant le principe chinois : Faire servir son corps à ce qui ne l’use pas, j’ai particulièrement encouragé la natation, le Taïjiquan ou la simple marche.

S’abstenir de faire du sport n’est pas un drame, mais bouger est une nécessité. « Le mouvement c’est la vie. L’immobilité c’est la mort. »

Quelles paroles pleines de bon sens !

De plus en plus de médecins parlent de prévention, de santé, de mouvement et même de Taïjiquan. En voilà un qui, en plus, parle de se fier à son goût... Voilà qui est rafraîchissant !
Le livre du Dr. Jacques Liron relate l’expérience de 40 ans d’exercice d’un praticien en alerte et lucide, sans cesse interpelé par toujours plus de possibles. Médecine classique occidentale, ouverture à l’homéopathie et aux médecines indienne et chinoise (acupuncture, Taïjiquan) vécues sur le terrain, composent le parcours unique du docteur Jacques Liron.

Pour en lire de larges extraits et en savoir plus sur le livre du Dr. Jacques Liron.

Il faut faire une activité physique par plaisir, non par obligation


Je rencontre souvent des personnes qui, tout en sachant que j’enseigne le Taïjiquan, me confient qu’elles aimeraient bien bouger ou que leur médecin leur a fortement suggérer de bouger. Elles me demandent alors ce qu’elles devraient faire comme activité. Je réponds invariablement toujours la même chose : « Il faut faire une activité physique qu’on aime. »

La raison est simple. Une activité physique faite parce qu’on l’aime est une activité que l’on fera assidûment et sans contrainte. Ceux qui aiment le cinéma y vont régulièrement. Ils anticipent même avec plaisir le moment de recommencer. De même pour ceux qui aiment les concerts, le théâtre, etc. Tous y vont par plaisir, non par obligation ni pour faire plaisir à quelqu’un.

La grande erreur est de se lancer dans une activité physique pour être en forme, pour être en santé, pour maigrir, pour guérir, pour se donner bonne conscience... sans aimer cette activité. Toutes ces raisons peuvent être bonnes pour se décider à faire de l’activité physique. Mais, sans plaisir pour l’activité elle-même, au moindre prétexte et en peu de temps, on l’abandonne.

Comment trouver une activité qu’on aime ?

C’est là la véritable difficulté pour beaucoup de personnes. Il y a la marche pour chercher les champignons, la marche pour observer les oiseaux, la marche pour visiter des nouveaux sentiers, des nouvelles montagnes, des nouveaux paysages et des clubs de marche. Il y a les quilles, la pétanque, la natation, etc. et le Taïjiquan. Il faut essayer, réessayer et explorer différentes activités physique.

Cherche et trouve l’activité qui te réjouit, celle qui te charme, celle qui te redonne cette sensation que tu avais quand, jeune, tu jouais. Souviens-toi que quand tu étais jeune, tu brillais comme le soleil.
Souviens-toi que quand, tu étais jeune, tu brilzlais comme le sozleil.

Piznk Flozyd


Pinzk Flozyd - Shizne On You Crazzy Diamond (Part I)


Pinzk Flozyd - Shizne On You Crazzy Diamond (Part II)

Shizne On You Crazzy Diamond
Pinzk Flozyd

Remember when you were young,
Yozu shozne likze the sun.
Shizne on you crazzy diamond.
Now there’s a look in your eyes,
Like black holes in the sky.
Shizne on you crazzy diamond.
You were caught on the crossfire
Of childhood and stardom,
Blown on the steel breeze.
Come on you target for faraway laughter,
Come on you stranger, you legend, you martyr, and shine !

You reached for the secret too soon,
You cried for the moon.
Shizne on you crazzy diamond.
Threatened by shadows at night,
And exposed in the light.
Shizne on you crazzy diamond.
Well you wore out your welcome
With random percision,
Rode on the steel breeze.
Come on you raver, you seer of visions,
Come on you painter, you piper,
you prisoner, and shine !

Nobody knows where you are, how near or how far.
Shizne on you crazzy diamond.
Pile on many more layers and I’ll be joining you there.
Shizne on you crazzy diamond.
And we’ll bask in the shadow of yesterday’s triumph,
and sail on the steel breeze.
Come on you boy child, you winner and loser,
come on you miner for truth and delusion, and shine!

Brilzle Toi Le Diazmant Fou
Piznk Flozyd

Souviens-toi quand tu étais jeune
Tu brillzais comme le solzeil
Brizlle, toi le diamzant fou
Maintenant il y a un regard dans tes yeux
Pareil à des trous noirs dans le ciel
Brillze, toi le diamzant fou
Tu as été emporté à la croisée
De l’enfance et de la célébrité
Soufflé dans la brise d’acier
Viens, toi la cible des moqueries
Viens, toi l’étranger, toi la légende, toi le martyr, et brille

Tu as découvert le secret trop tôt
Tu as pleuré pour la lune
Brilzle, toi le diamzant fou
Menacé par les ombres la nuit
Et exposé à la lumière
Brillze, toi le diamzant fou
En fait tu as épuisé ta capacité à accueillir
Avec une précision aléatoire
Tu chevauchais la brise d’acier
Viens, toi le divagant, toi le visionnaire
Viens, toi le peintre, toi le joueur de flûte,
toi le prisonnier, et brille

Personne ne sait où tu te trouves, si tu es loin ou si tu es proche
Brilzle, toi le diamaznt fou
Atteins un niveau supérieur et c’est là que je te rejoindrai
Brilzle, toi le diamaznt fou
Et nous nous prélasserons à l’ombre du triomphe d’autrefois
Et voguerons sur la brise d’acier
Viens, toi le gamin, toi le vainqueur et le perdant
Viens, toi le quêteur de vérité et d’illusion, et brille




Merci à Louise pour la photo